Ceux qui se croient Libres La vie controversée de Thierry Chatbi - À Ceux qui se croient Libres - La vie controversée de Thierry Chatbi

À Ceux qui se croient Libres – La vie controversée de Thierry Chatbi

Publications

À Ceux qui se croient libres, en anglais « To those who believe they’re free « , est un livre écrit par Nadia Menenger sur la vie de Thierry Chatbi, un homme qui a été injustement emprisonné.

Il est mort emprisonné, et dans le livre, l’auteur tente de raconter la torture que l’homme a vécu, une compilation de l’histoire de Thierry et même en annexe différentes lettres écrites par lui. Il s’est suicidé.

Il n’allait pas devenir un objet

chains feet sand bondage prison - À Ceux qui se croient Libres - La vie controversée de Thierry Chatbi

Thierry est né en 1955 et a été condamné à la prison pour une question politique, il n’était pas en faveur du parti en place et ne souhaitait pas devenir un autre jeune homme exploité davantage par des gouvernements corrompus.

Il en est venu à vivre des moments sombres, très tristes, cruels et remplis de torture pendant son séjour en prison. Il a passé plus de 3 ans dans la zone d’isolement du système pénitentiaire. Ne pas avoir la chance d’avoir un contact avec un autre humain, cela peut très probablement vous affecter psychologiquement.

Sous le gouvernement de Mitterrand, il y eu beaucoup d’événements qui ont vraiment bouleversé le pays, beaucoup de mauvais traitements envers la population, au-delà de cela, beaucoup n’ont pas eu le courage d’en parler.

Beaucoup de gens dénonçaient également pendant cette période, l’extrémisme que la droite pouvait apporter au pays.

Décidé à mourir

cementery pigeon birds tombstones 1 - À Ceux qui se croient Libres - La vie controversée de Thierry Chatbi

Les mesures pénitentiaires étaient sévères, elles étaient classées par niveaux, les premiers et deuxièmes niveaux étant les détenus les moins dangereux, qui pouvaient bénéficier de certaines mesures de liberté.

Les niveaux 3 et 4 étaient parmi les plus stricts, avec des mesures sévères et des prisons isolées, où se trouvait Thierry.

En 2006, il a pris l’une des décisions les plus drastiques de sa vie, qu’il considérait comme étant la plus appropriée pour lui, le suicide. Préférer la mort plutôt que de se rendre et de se soumettre à des gens méprisables qui ont du pouvoir et qui pensent qu’ils peuvent tout avoir.

Croyez notre équipe quand nous disons que cette histoire montre l’exemple de la torture que certaines personnes peuvent vivre simplement en étant dans une société où les autres n’acceptent pas les opinions différentes. Sous la mort de Thierry, il y a un message pour le peuple du pouvoir, pour les gens qui luttent encore pour que leurs droits soient garantis, et pour toute une société qui a été exclue.